Soraya fondait littéralement de plaisir.

La dodue Dina

Au cul énorme qui emplissait mon ciel et m’étourdissait de son poids imposant, de son odeur délicieuse et de sa douceur incomparable.

4 commentaires

  • Répondre mars 6, 2012

    alain

    y’a pas à dire, un beau cul cela reste un beau cul (peut-être un peu normand comme commentaire mais bon … quoi … il y a des valeurs … c’est comme le camembert, le livarot … l’andouille de vire … bon j’arrête là, cela pourrait dégénérer)

    bisous et, comme d’hab, merci pour votre talent

  • Répondre mars 6, 2012

    camille

    Je dirai même plus…

  • Répondre mars 16, 2012

    alain

    s’agirait-il d’un léger begaiement … ??? bien agréable au demeurant !

    bises

    alain

  • Répondre mars 18, 2012

    camille

    Les bégaiements peuvent-ils être agréables ???

Laisser une réponse