À la sortie du crématorium

Tous les vendredis soirs, c'était le même cirque. Les neuneus s'agglutinaient derrière la vitre et bavaient devant Irina. Celle-ci s'obstinait à ne pas s'offusquer et bandait ostensiblement.

Voir aussi :

2 réponses sur “ À la sortie du crématorium ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *