L’adoration de la chair

Accroupies devant Madame, en attente de ses ordres

Mylène et Synia n'auraient échangées leur place pour rien au monde. Les copines allaient en être vertes de jalousie. C'était encore mieux que partir en Syrie faire la Guerre Sainte. Elles allaient pouvoir caresser le corps délicieux de Mme St René, goûter à ses saveurs intimes et peut-être même lui donner un orgasme.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *