Calamity n’avait jamais connu une monture aussi farouche

Mais elle était une spécialiste du dressage. Quelques coups de cravaches bien dosés, des caresses intimes prolongées et des pincements amoureux venaient à bout des filles les plus rétives.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Calamity n’avait jamais connu une monture aussi farouche ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *