Le cul ferme du copain de ma sœur

Je peux glisser jusqu'où ma main ?

Keranne était du genre palpeuse et ne pouvait pas s'empêcher de tripoter les mâles de la famille, particulièrement les culs ronds et musclés. Celui de Sergeo était donc la cible de toutes ses attentions au point qu'elle y glissait la main les dimanche en toute innocence.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *