Dans les écuries

non member

Rania avait besoin de sentir la force du cheval pour s'exciter. Pressée contre les flancs de la bête, elle se laissait faire tout en soupirs et en gémissements.

Voir aussi :