Double queue

La caresse subtile de deux glands donne des rougeurs aux amants

De manière assez curieuse Lorenza trouvait la queue de Virgine plus douce que celle des hommes qu'elle avait connus. Virginie ne disait pas le contraire mais considérait que celle de Lorenza était plus douce que toutes les queues qu'elle avait frotté. Pour fêter leur accord, les deux amies s'amusaient à se faire éjaculer juste par le frottement de leur deux engins jumeaux et tendus.

Voir aussi :

5 réponses sur “ Double queue ”
  1. J’ai repéré ton blog en surfant sur Google. Je n’ai pas pu me retenir de visiter quelques pages ! Original l’idée d’évoquer l’érotisme par des dessins ! Bravo. Au plaisir de te lire.

    1. Merci pour les encouragements – en espérant que ce n’est pas du second degré parce que l’érotisme par le dessin, c’est quand même très bateau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *