Du maigre et du costaud

Sec comme une trique

Seul le contraste des corps excitait Sonya. Elle cherchait les maigres, les secs, les stressés mais surtout les raides. Puisqu'elle était ronde et douce, il lui fallait des rugueux et sombres. L'opposition créait l'excitation.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *