Et comment sont mes fesses ?

Sous le tissu, un cul frétillant et un petit trou sensible

Doriana refusait de se déshabiller certains jours sans que ses petits amis y aient jamais trouvé une logique. Il fallait donc imaginer la douceur de sa peau sur son postérieur, la moiteur entre les deux globes et la couleur de son petit anus frippé.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *