Et si je lèche ici ?

Entre les cuisses des jeunes filles, une chaleur humide

Il avait semblé à Martha qu'on ne lui avait jamais léché le minou de la sorte. Ses chaudes chairs intérieures frétillaient littéralement de plaisir en d'ondulantes manifestations bruyantes de désir satisfait. Ou du moins c'est la sensation qu'elle en éprouvait.

Voir aussi :

Une réponse sur “ Et si je lèche ici ? ”
  1. Tant de jolies contrées… Pleines de forêts, de grottes, de ravins secrets…
    J’ai une âme d’explorateur…
    Un peu lubrique j’avoue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *