Fouette la grosse

Une masse énorme de désir partagé

Secoue toi, baleine, pachyderme somnolent ! Je veux de l'action, du stupre et des cris de désir. Je ne veux pas que notre relation s'endorme avec le temps ! Gigote ta graisse, mouille ta chatte, balance tes seins, je veux de l'action, des sursauts du mouvement (Guénodée craignait le moment où sa femme demanderait à s'asseoir sur son visage).

Voir aussi :

2 réponses sur “ Fouette la grosse ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *