Fouettée dans le salon bleu

Un beau cul demande à être stimulé régulièrement

Finalement, tante Agathe avait décidé que tous les mardi à onze heures, Virginie chaufferait les fesses de mademoiselle Orléane. Cela simplifierait la gestion des punitions bien méritées de cette petite garce qui échauffait les sens de tous les gens de la maison, provoquant orgasmes et éjaculations précoces sans même en éprouver la moindre honte.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *