Jeune fille aux cuisses écartées

Cuisses écartées pour la beauté de l'Art

Romana avait un certain chic quand elle posait pour les peintres de Montmartre. Aucun d'eux n'avait réussi à achever un tableau, trop occupés qu'ils étaient à la mater, à se branler ou à éjaculer sur leur toile. Malheureusement, ils vivaient à une époque où asperger de sperme une toile n'avait aucune valeur artistique.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *