La jeune fille qui léchait

non member

Suçote le téton, caresse le clito

Joséphine respectait tous les désirs de Madame, se déshabillant lorsqu’il le fallait, s’habillant comme on lui demandait, tendant la langue à chaque moment de la journée pour attraper un téton érigé, une langue autoritaire ou une goutte de salive échappée. Joséphine se laissait toucher et caresser et pénétrer par Madame principalement parce qu’elle s’ennuyait pendant les vacances et que le temps passait plus vite de cette manière.

Voir aussi :