L’attente du soir

Le cul à l'air de la demoiselle impatiente

"Ce n'est pas encore cette nuit que je vais me faire sauter" soupirait Samia. Elle déposait pourtant une petite soucoupe de lait au bord de sa fenêtre mais rien n'y faisait. Aucun petit lutin à la queue démesurée ne se faufilait dans sa chambre pour la bourrer toute la nuit. Les contes de sa vieille tante étaient vraiment décevants.

Voir aussi :

4 réponses sur “ L’attente du soir ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *