Les douches de la prison

Douches froides pour détenues chaudes

"Et que fait-on de mes droits ?", gémissait Clarice. Jouir et se taire, voilà à quoi elle allait être réduite ces prochaines années. Est-ce qu'ils avaient au moins le modèle de sextoy qu'elle appréciait ? Rien n'était moins sûr. Encore heureux qu'elle fut bisexuelle...

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *