Les trésors cachés du Mandarin d’Or

Ce restaurant chinois ne proposait que des spécialités faites maison et les serveuses étaient d'une douceur sans pareil. Les vieux habitués hésitaient à faire passer l'adresse de peur d'attirer un public de béotiens incapable d'apprécier un doux pénis tendu.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *