Les trois soeurs

Il faut de la force pour malaxer correctement deux seins

"Arrête donc de bouger."
Pourquoi donc ces filles ne se laissaient-elles jamais faire ? C'est pourtant pour leur seul plaisir que l'on s'activait ainsi, malaxant, caressant et baisant. Mais non, elles se plaignaient toujours que ça manquait de précision, de tendresse ou je ne sais quoi qui n'avait rien à voir avec la baise.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *