Martyre lesbienne salafiste

On avait promis à Leila vingt deux vierges au Paradis et comme ses goûts étaient particuliers, elle s'était habillée en conséquence. Elle pressentait une éternité de stupre et de jouissance.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *