Ne l’abime surtout pas

non member

Mme Klonaul acceptait de prêter son étalon chéri à sa petite cousine une fois par semaine. Elle se méfiait de l'impatience et l'énergie brouillonne de la jeunesse. Un bel homme comme Mario, ça ne se branlait pas n'importe comment.

Voir aussi :