L’odeur de la culotte dans le couloir

À genoux, le nez dans les senteurs intimes

Était-ce enfin l'amour, cette jeune fille au teint pâle, aux bottes improbables, aux culottes de coton ? Christian ne pouvait pas se faire à cette idée. Et pourtant, il bandait tellement fort que cela ne pouvait pas être que du désir.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *