Ombre propice

7 septembre 2006

Caresse prolongée dans la chaleur de l’été naissant, soupirs enjôleurs, humidité montante et mouches coincées…