Pénétration dans l’action

L'amour physique, c'est du sport en chambre

Plus la position était dure à tenir, mieux c'était pour Rosalie qui poussait, gémissait et qu'il fallait retenir avant qu'elle n'aille valdinguer la tête la première en jouissant comme une folle dans des mouvements désordonnés.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Pénétration dans l’action ”
    1. C’est vrai que c’est dessiné un peu comme de la danse. Et je cherchais un mouvement dynamique, ce qui est assez compliqué dans l’acte sexuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *