Préparation à la pénétration

Un gode bien dur pour une jeune fille bien tendre

Rose-Eudes n'avait jamais vu de tel objet. Dans son innocence, elle avait longtemps cru que cela servait à la cuisine. C'était une affreuse cuisinière. Et elle craignait d'être une mauvaise amante. Cette angoisse de rater les choses l'empêchait de profiter de la vie et Mme Caroline avait fini par la convaincre qu'on ne pouvait pas rater un orgasme lorsque l'on était correctement stimulée.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *