Rancho Bravo

Quel pied à enculer ce pauvre Timy qui couinait tant qu'il pouvait mais n'osait rien lui refuser. De toute manière, c'était encore lui qui venait la chercher quand il avait besoin de bander.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Rancho Bravo ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *