Regarde moi quand je te parle

Gants de cuir et chapeau mou

Adryana ne supportait plus la souffrance de Werther. Elle lui donnait envie de le frapper, de crier, de l'humilier. En fait, Adryana avait déjà secrètement investit dans une cravache et divers fringues cuir et latex. Elle n'attendait plus que le bon moment pour agir.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *