Rentrée 2012 pour les petites fesses blondes

Un coup sur les fesses à chaque erreur, rien de tel pour la pédagogie

Deux mois sans pouvoir manier la baguette si ce n'est sur les croupes d'ânes des Cévennes à peine plus rétifs que ses élèves de Terminale, c'était trop frustrant pour Melle Delachaume. Il lui fallait quelque chose de plus souple, de plus doux, des petits hoquets de surprise et des joues qui rougissent comme les fesses. Et ensuite, il n'y avait plus qu'à les consoler.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *