Séréna et la fille du bus

"Suce-moi, ma chérie". Et cela durait comme cela depuis des semaines. Il fallait pomper Séréna qu'elle avait juste croisé une fois dans le bus, engloutir sa grosse queue, sentir sa pression au fond de sa gorge et la faire vibrer jusqu'à l'éjaculation qui n'était jamais précoce. Et, à sa grande surprise, elle se révélait douée pour cette pratique.

Voir aussi :

8 réponses sur “ Séréna et la fille du bus ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *