Sommet de Rio

Quelque fois, il faut se mettre à quatre pour décupler le plaisir

On se croise, on se parle, on se touche et on s'envoie en l'air en espérant ne pas faire trop de dégâts sur la couche d'ozone. On se caresse, on se branle, on se pénètre, on jouit en espérant ne pas compromettre l'équilibre du couple et l'ego de chacun.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *