Tout le monde ne craignait pas les bandits du Bois Perdu

1416 erotic original illustrations for only 10 US dollars
Click here!
1416 illustrations érotiques originales pour moins de dix euros !

Les servantes de la Comtesse gardaient un souvenir délicieux de leur enlèvement et celles qui avaient désiré se donner pour sauver l'honneur de leur maîtresse en gardaient un souvenir ému.

Voir aussi :

10 réponses sur “ Tout le monde ne craignait pas les bandits du Bois Perdu ”
  1. Les majordomes de Wodehouse servent leur maîtres et maîtresses à cause de leur esprit feudal, tandis que les chouettes soubrettes de darling Camille ont d’autres motivations. Tout, d’ailleurs, comme l’avaient celles dévouées aux services divers dont raffolait mon aïeule la Comtesse …

  2. Je n’ai pas trouvé « feudal » en français mais on ne va peut-être pas rentrer ici dans des discussions sur la construction des sociétés…

  3. Richard : C’est bien André Gide qui à dit « N’ouvrons pas cette parenthèse – nous n’arriverons jamais à la fermer » ?

  4. Vous avez parfaitement raison Olga, et puisqu’il a aussi dit que les plus prolixes sont ceux qui ont le moins à dire, je cesse de l’ouvrir pour la fermer.
    Ermm, est-ce assez feudal comme réponse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *