Une chienne récalcitrante

Sylvie n'en pouvait plus de sa chienne. Elle grognait, gémissait et se roulait par terre à la moindre occasion. "Plus jamais de Russe" soupirait-elle même si elle savait bien que ça n'avait rien à voir avec la nationalité.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *