Une femme qui sait ce qu’elle vaut

Rahifa avait déjà un caractère de cochon quand elle lançait des pierres sur l'armée d'occupation. En grandissant, elle avait gagné des formes mais il valait mieux filer doux quand elle se promenait avec sa cravache offerte par un prince bédouin qui avait dû répudier toutes ses femmes pour passer une nuit avec elle.

Voir aussi :

4 réponses sur “ Une femme qui sait ce qu’elle vaut ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *