Une petite fessée, ça ne fait jamais de mal

Fessée cul nu pour jeune fille expansive

Ursula couinait, geignait, peinait, râlait, mendiait, soupirait et finissait par jouir. Généralement entre la quinzième et la vingtième claque sur son derrière potelé qui sentait bon le propre. Enfin au début...

Algolagnie: plaisir à caractère sexuel fourni causée par la douleur (d'après la liste du Petit Dictionnaire coquin de Vassilia).

Voir aussi :

2 réponses sur “ Une petite fessée, ça ne fait jamais de mal ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *