7 réponses sur “ Une société d’abondance ”
  1. Pardonnez-moi Camille, mon goût pour les approximations a pu laisser croire que je n’appréciais pas vos pentimenti. Il n’en est rien. Vos dessins sont également riches de vos repentirs. D’ailleurs je me demande si l’expression « à la gomme » ne viendrait pas de l’emploi immodéré de cette même gomme dans la pratique artistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *