Julie Delcourt, une rumeur fantasmatique pour amateur de Curiosa »

gauche-annonce-coul-300

Découvrez plus de 1200 illustrations érotiques étonnantes pour moins de 10 € en cliquant ici !

Discover more than 1200 stunning erotic illustrations for 10 US$ clicking here.!

Comment construire une artiste érotique sur du vent

On trouve sur Internet depuis déjà longtemps les illustrations érotiques en couleurs d'un artiste considéré comme Allemand et dont les thématiques tournent autour des lavements (enema ou clyster en anglais) et c'est sous cette dénomination qu'étaient présentées ses images sur le défunt site italien marquesedesade qui était la première grande collection d'illustrations érotiques anciennes sous forme numérique sur le Web.

enema-german-julie-delcourt_52

Mise à jour du 02/02/2016

L'identité de l'artiste ne fait maintenant plus aucun doute. J'ai réalisé une enquête qui permet de déterminer sans hésitation le nom de l'artiste en question. Pour ne pas tout dévoiler et vous faire savourer l'article original, vous trouverez en base de page un lien vers le nouveau billet qui explique ma découverte.

Sexe anonyme

Les images d'Enema - le nom qui me paraît le plus approprié historiquement - dépassaient le cadre des lavements et abordaient des thèmes aussi variés que le lesbianisme, l'amour avec des adolescents (en général une femme bourgeoise avec des jeunes gens des deux sexes), l'amour avec des chiens (des dogues allemands)... La seule chose en commun dans toutes ces images, c'est l'absence de mâle viril.

enema-german-julie-delcourt

À nous les petites Allemandes

La nationalité allemande de l'artiste, suggérée dès les premières apparitions de ces images, me paraît tout à fait plausible. Le style graphique est européen et les amateurs d'érotisme illustré américains, français ou anglais sont encyclopédiques. Le travail d'Enema serait répertorié dûment et largement commenté.
Certains commentateurs parlent d'un travail datant des années 30, ce qui paraît impossible au vu des vêtements (les bas sans jarretelle ?), des personnages, la technique utilisée et les cadrages font plus penser aux années 50 peut-être même début 60.

Enema04

La réécriture de l'Histoire érotique

Récemment, j'ai vu apparaître sur le Web des descriptifs de ces images qui ne parlaient plus d'Enema ou d'illustrateur anonyme mais donnaient un nom à l'artiste: Julie Delcourt. Comme par hasard un nom de femme typiquement français. Un des défenseurs les plus motivés de cette thèse, c'est le site German Enema Art qui la développe en apportant des "preuves".

En premier lieu, les commentateurs suggèrent que l'artiste a travaillé dans les années 30 en se basant sur des images noir et blanc portant sur la même thématique des lavements mais rien ne prouve qu'elles sont dûes à un même artiste - le trait régulier utilisé n'a rien de très original. On a "découvert" ensuite des images, toujours en noir et blanc, copies maladroites d'Enema originaux signées... Julie Delcourt!

  • même thématique mais pas la même patte. Le même artiste ou pas ? Difficile de juger.

Par un raccourci osé et très contestable, les amateurs en ont déduit que le nom de l'artiste (considéré comme Allemand, n'oublions pas) était bien Julie Delcourt alors que du texte français apparaît sur les images en question. C'est une preuve manifeste que la masturbation, si elle ne rend pas sourd, n'aide pas à la logique.
Comment des mauvaises copies d'une illustration signées peuvent elles prouver que les originaux sont du même artiste ? Cette personne ne signerait pas des travaux de qualité mais des copies déplorables ? De plus, si vous comparez soigneusement les deux images vous pouvez être amené à penser que l'image signée est un passage à la moulinette Photoshop vaguement bidouillée avec des textes rajoutés par dessus de l'image originale en couleurs. Et cerise sur le gâteau, on voit même une date apparaître - 1938 !

  • des "preuves" très discutables. À gauche des images signées avec texte en français, copies maladroites des images de droite

julie-delcourt-fake-01

julie-delcourt-fake-02

Hypothèses personnelles: ces images sont une blague idiote servant à enrichir une légende qui se créée autour de l'artiste. Ou ce sont de mauvaises copies réalisées par un tâcheron pour illustrer des textes de commandes pour un ouvrage publié sous le manteau.

Le vrai mystère

Nous sommes confrontés à une véritable rumeur fabriquée de toute pièce de bric et de broc et basée sur un fait vraiment mystérieux: la provenance de ces images.
Vu les thématiques et les situations évoquées, je peux affirmer sans trop de risque que ce sont des images érotiques accompagnant des textes mais est-ce que ça a été publié ? Si c'étaient des publications à tirage relativement important, on pourrait penser qu'on en trouverait en vente sur Internet, voire des photos de ces livres - ou revues ? - mais ce n'est pas le cas pour le moment.
Il y a alors l'hypothèse d'ouvrages à tirage très limité réservé à des collectionneurs - même si je n'ai pas connaissance de telles choses en Allemagne d'après-guerre alors que c'est un genre très français qui a perduré longtemps. Mais dans ce cas là, comment se fait-il que ces images se soient retrouvées aussi rapidement sur le Web et en telle quantité ?

enema-german-julie-delcourt_25

Finissons-en

D'autres hypothèses peuvent être envisagées: un illustrateur s'amusant et publiant uniquement sur le Web son travail - mais c'est en contradiction avec le rendu des images qui paraissent faites pour un public et non pas pour le plaisir personnel.

Aux dernières nouvelles, un nouveau nom apparaît: Gaglemann. Un collectionneur américain (galeriste ayant pignon sur rue, allons-y carrément) aurait commandé des illustrations érotiques pour sa collection particulière à un artiste allemand dans les années 50 et, à sa mort, la collection serait passée dans une main anonyme. D'où provient cette histoire ? Mystère. Il n'existe aucune photographie de ces images et seul le mort ou l'héritier aurait pu la divulguer mais on ne trouve rien sur le Net... à part sur les sites qui propagent cette information sans source vérifiable. Et l'artiste en question aurait comme pseudonyme Gaglemann. Un pseudonyme qui n'apparaît sur aucune image, il aurait pu s'appeler Hitler ou Churchill que ça aurait été la même chose.
Notons que l'hypothèse d'une commande privée est pour l'instant la plus logique. Cela expliquerait l'absence totale de livre ou de revue reproduisant ces images.

Nous sommes donc en présence de la première rumeur issue de l'univers des illustrations érotiques anciennes - appelées aussi Curiosa. Elle aura la vie dure vu la vitesse où elle se propage et je serai curieux de voir comment elle va évoluer. J'imagine que le jour où l'origine exacte des images sera dévoilée, il y aura des gens pour la contester. On remarquera d'ailleurs que cette dernière piste met un sérieux coup derrière le crâne de l'hypothèse Delcourt mais ça ne semble pas gêner les commentateurs. Suite au prochain épisode ?

enema-german-julie-delcourt_04

La vérité vraie sur Julie Delcourt

Pour connaître l'identité réelle de l'artiste qui a réalisé ces illustrations, vous pouvez lire mon dernier article sur le sujet https://www.camillemm.com/delcourt-gaglemann/.

Voir aussi :

16 commentaires Ajoutez le votre

  1. Bertrand dit :

    Passionnant !

    Merci Camille !

    B.

    1. camille dit :

      Merci pour ce soutien :-) J’en avais un peu marre de tomber ces derniers temps sur des “Julie Delcourt”. Les bloggueurs se contentent de recopier rapidement une belle histoire montée de toute pièce – quelque fois en se plantant tel une “Judie Delcourt” vue quelque part – avec un aplomb confondant.
      C’est vrai que les journalistes professionnels ne font pas mieux avec le Web.

  2. agenttriplep dit :

    Very good piece indeed!

    I agree that the look is late fifties early sixties but hadn’t thought about the possibility that they were much more modern and done in a retro style.

    Whoever did them they are excellent illustrations!

    1. camille dit :

      I agree with you: the pictures are great and it’s not surprising that a legend is built on them. And I’m happy to see that you may reconsider your point of view about “Julie Delcourt” :-)

  3. waldo dit :

    J’ai vu des dessins de cet auteur inconnu au tout début de mes incursions sur le net, ça fait bien 10 ans. C’était sur un blog allemand depuis longtemps disparu et dont j’ai oublié le nom. j’ai échangé quelques mails avec le webmaster, qui m’a dit que l’artiste était Allemand -ce qui colle bien avec le style des personnages- qu’il avait réalisé ces illustrations très ciblées pour un collectionneur américain, dans l’après-guerre, et qu’il répondait au pseudo de Gaggleman, et de German.
    Alors que pas une seule de ses images n’est signée, on se demande d’où l’on aurait appris que l’auteur signait ainsi. puisqu’qu’il ne signait pas, justement !

    Je vous rejoins parfaitement quant au détournement Julie Delcourt, apparu plus récemment, dont on peut sans peine remarquer qu’il s’agit de mauvaises copies au crayon.

    Cela dit, j’ai eu le plaisir d’avoir en mains une trentaine d’originaux de cet artiste, acquises par mon agent. Des aquarelles superbes, format 30×40, en parfait état. Sans signature évidemment, et de provenance inconnue. Dont certaines que j’avais vues sur le web… Ce qui voudrait dire que le précédent détenteur des peintures en avait scanné pour les publier sur le net ?… Très bizarre.

    Tout cela fait un peu penser au mystère Bernard Montorgueil, dont les dessins ne sont pas davantage signés. Mais on sait, par contre, que ce nom lui fut attribué par l’éditeur hollandais qui, le premier, a commercialisé ses œuvres très privées, réalisées à exemplaire unique. Même les textes étaient écrits à la main !… Un travail de dingue.
    Depuis quelques années, nous sommes quelques uns à savoir qui était réellement Montorgueil, mais si je le révèle, les ceusses qui font du fric avec vont me lyncher !… Mais ça sortira bien un jour…

    En tout cas, si l’on retient l’hypothèse du travail de commande pour un -ou plusieurs- amateurs (ce qui était le cas de Montorgueil), ça doit s’étaler sur plusieurs années, vu les environ 300 dessins que j’ai déjà dans mes dossiers !… Et rien ne dit qu’il n’y en a pas d’autres…

    1. camille dit :

      Voilà un commentaire éclairant. Je viens juste de comprendre que Montorgueil était mystérieux – comme il existait des livres sur son travail, je ne m’étais jamais posé la question.
      Par pure curiosité: les dessins que vous avez acquis ont tous été scannés et diffusés ? Je peux préciser que j’ai découvert les premiers dessins de ce genre il y a quinze ans voire plus ! C’est à dire que le collectionneur qui les possédait à l’époque les a scannés à une époque où les sites personnels commençaient à peine à se développer.

      1. waldo dit :

        Je n’ai pas acquis ces dessins, c’est mon agent parisien qui les a achetés dans un lot, avec plein d’autres images érotiques anciennes, et me les a montrés. Depuis, il les a revendus, sans trop de mal, je crois…
        Dans les images que j’ai eu en main, oui, il y en avait certaines que j’avais rencontrées sur le net. Mais il est vraisemblable, vu le nombre, que l’œuvre a été fractionnée et dispersée.
        Il y a quinze ans, je ne savais même pas me servir d’un ordi… Il est en effet surprenant que quelqu’un, à l’époque, les ait mis en ligne.

        1. camille dit :

          Il n’y a plus qu’à espérer que l’on voie votre collection s’il y a des pièces rares.

  4. besucher dit :

    Je suis tombé sur une galerie très complète tout à l’heure ( http://5.79.87.81/gallery2/v/comics+002/u010/Julie+Delcourt+++German+Kinky+Erotic+Drawings/ ) ce qui du coup m’a inspiré la relecture de ce post.
    A ce que j’ai vu il y a aussi des rumeurs rapprochant ces dessins de noms comme Richard Hegemann / A. Hegener / P. Rollmann
    Quoi qu’il en soit je serais curieux de savoir d’où est partie la rumeur Julie Delcourt, et pourquoi.

  5. camille dit :

    Le lien a l’air d’être mort. À mon avis, et c’est ce que j’explique dans ce billet, c’est que le nom Julie Delcourt est une blague. Quelqu’un s’est amusé à recopier les dessins, a signé Julie Delcourt et vogue la galère. Une farce “curiosa”.

  6. besucher dit :

    C’est juste que l’adresse complète n’est pas prise en compte dans le lien généré automatiquement.
    J’ai bien lu l’analyse, ce que je voulais dire c’est que je me demande s’il s’agit d’une blague intentionnelle consistant à construire à dessein une légende artificielle, profitant d’une origine floue, dans le seul but de créer et propager une rumeur –
    ou bien plus prosaïquement d’un simple plagiaire involontairement dépassé par la chose, lorsque certains amateurs d’art érotique tombés sur ces nouvelles images et ayant naturellement fait le rapprochement avec les originaux, ont fait l’erreur de les considérer comme faisant partie de l’oeuvre, au lieu de les dénoncer comme copies.
    Avec pour conséquence imprévue et ironique que c’est la signature du plagiaire qui s’est imposée comme l’officielle ;) Bref j’aimerais bien retrouver d’où tout ceci est parti!

    1. camille dit :

      Je crois que l’on se saura jamais. Nous pouvons juste spéculer.

  7. Luis dit :

    Respecto a tu publicación en mi entrada de blog URL
    Agradezco tu comentario.
    Sobre estos dibujos siempre he tenido mis dudas acerca de quien es realmente el autor. Pero dado es la opción más extendida entre museos y estudiosos, la he dado por correcta.
    Por otra parte, tu estudio y conclusiones me parecen sumamente acertadas. Tu obra y tu blog son fantásticos.
    Disculpa no haberme percatado antes de tu comentario y recibe un afectuoso saludo.
    A continuación transcribo mi respuesta al francés, vía Google ¡¡¡…!!!
    Je apprécie votre commentaire.
    Sur ces dessins que je ai toujours eu mes doutes au sujet de qui est en fait l’auteur. Mais puisque ce est le choix le plus populaire parmi les musées et les chercheurs ont donné de droit.
    En outre, votre étude et les conclusions semblent très précis. Votre travail et votre blog sont grands.
    Désolé de ne pas avoir réalisé avant que votre commentaire et reçoit un accueil chaleureux.
    Puis transcrire ma réponse en français, via Google … !!!

    1. camille dit :

      Malheureusement – ou heureusement ? – il n’y a aucun chercheur reconnu ou musée qui utilise ce nom de “Julie Delcourt”. D’ailleurs aucun musée n’est en mesure de proposer au public les dessins de cet artiste à ma connaissance.

  8. Hellas, Daniel dit :

    Bonjour, je vous écris d’Allemagne.
    Non, il ne s’agit certainement pas de Hegemann, qui a un tout autre style. Puis Hegemann met toujours des commentaires dans ses dessins (très dur à lire pour des francais, je suppose).
    Je “collectionne” sur le internet depuis 1996, et comme j’ai régulierement sauvegardé la collection sur CD-ROM, j’ai pu verifier que j’avais déja des ces dessins en question – ainsi que des versions “Julie Delcourt” – depuis 1998. Ca fait long! Puis “Julie Delcourt” n’est pas la seule a usurper cet dessinateur incommu.
    Pour le style: oui, ca me parrait etre Allemand, mais la date de création? Mystère. Ca pourrait bien dater les année 50 ou meme 60, et le dessin peut quand mêne montrer des images style année 1930. Il est courant que pour ce genre d’image le dessinateur situe la scène à l’époque de sa jeunesse. Mais qui sait, peut-etre ca date vraiment des année 30. A se demander si un dessinateur de cette qualité n’a pas aussi fait autre choses encore dans le meme style, dans la pub par.ex. Faudra ouvrir l’oeuil.

    1. camille dit :

      Merci beaucoup pour ces précisions. Si c’est un illustrateur allemand qui a réalisé ces dessins, on peut en effet supposer que c’est un professionnel qui a travaillé dans d’autres domaines et peut-être que des amateurs allemands sont les mieux placés pour reconnaître son style dans d’autres travaux. À ma connaissance, il n’y a pas eu de revue ou de collections de livres reprenant des dessins érotiques en Allemagne après la Seconde Guerre Mondiale. Je me trompe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *