La grosse femme qui aimait les maigres

18 février 2017

Un petit fessier a son charme surtout s’il est coincé Myriam adorait tortiller du cul devant les copines du bureau. Plus elles étaient coincées, plus ça lui plaisait. Elle se considérait comme une envoyée de Dieu destinée à faire découvrir le cunnilingus à un maximum de femmes maigres.

Mon doigt dans ta moiteur

16 février 2017

Va et vient manuel vaut bien la queue d’Emmanuel Josepha était folle de cette sensation enivrante des chairs ouvertes et palpitantes autour de ses doigts. Elle était persuadée de pouvoir jouir manuellement.

Écartement de cuisse et pénis caché

9 février 2017

Bite tendue dans le pantalon pour rester chic Dans le cadre de son enquête sur la qualité des pantalons de pyjamas, Laurène demandait à ses partenaires de rester pantalonnés. Cela limitait la qualité des ébats mais le côté répressif de la chance augmentait aussi l’excitation.

Pénélope ne chômait pas

6 février 2017

Les membres du parti pensaient qu’elle méritait parfaitement son salaire Pénélope était présente à toutes les réunions et sa forte personnalité motivait les motions et les propositions de loi. Au point que l’on avais voté augmentation de ses indemnités pour lui permettre d’investir dans de la lingerie de grand luxe qu’elle était amenée à remplacer…

Préparation de l’anus

2 février 2017

Le doigt doit coulisser librement Malgré les hurlements de Jean-Bapt qui aimait bien faire son intéressant, Valérianne ne ralentissait pas les préparations. Elle disait toujours qu’un bon petit trou du cul était un trou du cul bien lubrifié.

Étirement en profondeur

26 janvier 2017

Coulissage en duo et en rythme Les deux filles se disputaient toujours pour savoir quelle musique elles devaient écouter pendant leurs débats amoureux. L’une penchait pour Rihanna tandis que l’autre ne jurait que par Taylor Swift mais, une fois le double gode profondément enfoncé dans leur minou suintant, seules les rythmes salaces de Serge Gainsbourg…

Les deux filles nues près du salon

23 janvier 2017

La jouissance sans concession Personne n’avait osé leur demander comment elles s’appelaient. Elles se sont déshabillées, installées et ont commencé à se caresser. Leurs seules paroles furent: “Nous ne partirons pas d’ici sans avoir eu un orgasme digne de ce nom”.

Cheveux rouges et sperme onctueux

19 janvier 2017

L’éjaculation des autres la surprenait toujours Belinda ne se lassait pas de ce spectacle. La verge tendue qui tressautait et même la perte de rigidité l’émouvait. Elle avait pensé en faire une œuvre d’art contemporaine voire une étude physiologique et sociologique mais, au final, elle considérait que l’acte était satisfaisant en lui-même.

Page 1 sur 16212350100150Dernière page »