4 réponses sur “ Alphabet érotique: I comme Ingénue ”
  1. Votre Ingénue est dessinée « idéalement conforme » à l’image que l’on s’en fait [généralement]. Autrement dit, les « vieux pervers » sont « aussi idéalement » à l’image que l’on s’en fait [systématiquement]… D’où, cette conclusion, assez sauvage j’en conviens », que vous êtes, chèr(e) Camille, bien au-delà de vos talents de dessinateur (à tricre) [plutôt gaie et aucunement triste]… Que vous êtes très très très pervers(e)… Ceci dit, le franchissement du rubicond de l’Ingénue vers la perversité tient à pas grand chose… Comme qui dirait : – Madame à deux mains tenons – Même si… Même si n’est pas Madame de Maintenon qui veut.
    Bof….

  2. Donc le viel homme serait Scarron ? Moi j’aime dans cet abécédaire, historique finalement, que les ingénues semblent en être, que les vieilles entremetteuses soient bien perverses, et que les vieux pervers affichent des érections de jeunes hommes. Où irait-on si les vieux bandaient mou, si les vieilles ne pensaient plus au cul et si les nymphes agissaient en catin ? A la lettre « i » comme incompréhensible… Et puis j’aime beaucoup ce jeu de doigts pointés à la charge érotique bien supérieure aux sexes et seins, Fragonard n’a qu’à bien se tenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *