Caresser la troisième

Amies lesbiennes, amantes éternelles

Marion, Lucette et Mina s'aimaient à la folie mais pas dans cet ordre obligatoirement. Elles s'obligeaient à une séance d'amour à trois au moins une fois par semaine pour vérifier qui avait vraiment envie de qui pour les jours suivants. Ça tenait aussi bien au parfum, une couleur de robe ou un besoin sexuel particulier.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *