Les caresses de Mme l’Ambassadrice

Branler les parties adverses pour en faire des parties intimes

Solona de Pougny était grande prêtresse de la diplomatie "à la française". Elle faisait venir les adversaires les plus résolus et une fois leur verge sortie de leur pantalon, elle savait que l'Amour aurait raison de la Haine. Et qu'elle passerait une nuit de débauche sexuelle inoubliable.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *