Le chagrin n’empêche pas le désir

non member

Si tu ne veux pas voir mes larmes, prends moi par derrière

Mme Guerida ne pouvait pas oublier son mari décédé et portait en permanence le voile. Un homme si bon, si dévoué, cuisinier émérite et d’une générosité sans limite. Heureusement, il n’avait jamais été un bon amant et la veuve pouvait se faire prendre dans toutes les positions et tous les endroits possibles sans que son deuil en soit le moindre du monde affecté.

Voir aussi :