Chine-Tibet: match au sommet

Les dominatrices chinoises peuvent être très cruelles

Mme Yu adorait choisissait gants de cuir et bas, mettait un parfum musqué et demandait à son amant de se raser le crâne et de porter un costume de moine tibétain. S'ensuivait fessée sévère, intromission de doigt, éjaculation interdite et autre léchage d'ouvertures à caractère sexuel.
Aucun de ses amoureux n'avait pu comprendre d'où pouvait venir ce fantasme à caractère si politique.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Chine-Tibet: match au sommet ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *