Ce cul est à tomber par terre »

le

Un jeans serré sur des fesses ferme, ça ne s’oublie pas

Mona faisait venir les filles et les deux femmes passaient un après-midi de rêve à peloter ces demoiselles qui se laissaient toujours faire avec bonne humeur. Évidemment, cela dérapait quelque fois et Noémie ne pouvait pas s’empêcher de montrer sa fente humide et se caresser sans aucune pudeur.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *