L’internat des shemales

Deux pénis qui se touchent dans la lumière de l'après midi

Après 17 heures, ces jeunes personnes avaient accès à diverses activités sportives et culturelles. Maia et Cindy se retrouvaient avec quelques copines, se mettaient nues et, suivant l'humeur, allaient jusqu'à se caresser tendrement.

Voir aussi :

13 réponses sur “ L’internat des shemales ”
    1. Vous n’êtes pas le seul à mon avis. Plusieurs de mes visiteurs ont partagé ce trouble… Mais je triche un peu: pour moi, ce ne sont pas des shemales au sens classique du terme puisque je dessine des femmes avec un pénis – et non pas des hommes avec des seins.

  1. Je préfère nettement !!! :-))
    Adore une belle paire de fesses dodues… Avec la surprise d’un mignon pénis…
    J’adorerais distinguer une jolie chatte… Entre les couilles…
    (Je suis fan de cuni…)

    1. Ah, c’est la version futunari (Japon). Pour le coup, c’est un concept qui me dépasse un peu :-) Ça doit être gênant de lécher un minou avec deux testicules qui dansent devant les yeux.

  2. RIRE…
    N’avais pas pensé à ce détail…

    Quoique… En écartant délicatement avec deux doigts…

    Ou bien il faut s’ entraîner à faire l’arbre droit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *