La retenue

Comment cela, jeune fille, vous n'aimez mon goût si prononcé ? Vous préférez sans doute celui de M. le Préfet ou Mme Durandot, ne niez pas, je vous ai vu.

Voir aussi :

4 réponses sur “ La retenue ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *