L’attente du mâle

Lorsque le soir tombait, quant Tonette en avait fini avec les corvées, elle soupirait après une bonne partie de jambes et pattes en l'air. Et, à chaque fois, Norbert faisait mine de l'ignorer malgré les effluves relevées de son minou trempé.

Voir aussi :

3 réponses sur “ L’attente du mâle ”
  1. “Je t’attendrai à la porte du garage et tu viendras dans ta superbe auto,déflorer mes entrées vaginales viens vite viens vite, je tattend mon Fredo!”
    (parodie très libre et très osée d’une chanson de Charles Trenet)

  2. Je voulais dire “mes entrées virginales” car d’entrée vaginale il n’y en a qu’une quand aux virginales on peut encore choisir et alterner le plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *