La leçon de piano

Tension sexuelle sur le tabouret

M. Parinoud cherchait toujours des moyens inédits de la distraire quand elle jouait. Elle ignorait si c'était une façon de lui permettre de gagner en assurance en lui permettant de se concentrer sur son jeu en toutes circonstances, une volonté délibérée de l'embêter par pure jalousie ou s'il n'aimait que les femmes qui jouaient du piano.
Dans tous les cas, s'asseoir au piano était devenue pour elle un plaisir érotique assez intense et elle finissait chaque morceau par un orgasme silencieux.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *