Les bas allaient parfaitement à Jean-Bernard

Mme Rosette était confuse. Elle ne pensait pas que son collègue se changerait dans la salle 203. Elle cherchait à s'excuser tout en étant incapable de détacher les yeux du corps du jeune homme. Elle avait une folle envie de le voir terminer de s'habiller.

Ce dessin est réalisé dans le cadre d'une grande campagne de sensibilisation à l'absence totale de théorie de genre quand il s'agit de fantasmer voire de s'envoyer en l'air.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *