Main froide, cul chaud

Si entre voisine, on ne peut plus se peloter

Mme Chambeau ne supportait plus la musique à fond, les fêtes tous les samedi, les odeurs de parfum bon marché... Cette petite étudiante avait complètement foiré son année si ça continuait comme ça. Il était temps que quelqu'un la reprenne en main, lui montre les priorités dans la vie à commencer par le respect de ses voisines. Cette jeune femme avait besoin d'être dominée.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *