Partouze lesbienne dominicale

Quoiqu'en disent les copines, le dimanche après midi restait un moment d'ennui profond pour Marylou. Elle n'avait pas envie de brouter quelque chatte que ce soit et lui enfoncer un doigt relevait de l'attentat.

Voir aussi :

2 réponses sur “ Partouze lesbienne dominicale ”
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *