Une pine contre la joue

non member

Rien de tel qu'un bon livre avec une bonne pipe

Rosalie n'allait jamais pouvoir finir ce roman. Pour une raison encore inconnue, Roland était sexuellement excitée dès qu'il la voyait allongée en train de tourner des pages. Il devait faire une espèce de fantasme sur les libraires et bibliothécaires qui devait remonter au collège, à l'époque où des femmes en chignon l'obligeait à choisir un livre sous peine de terribles sanctions.

Voir aussi :